erreurs debutant moto trail off road

Les erreurs courantes des débutants en moto trail (off road) et comment les éviter

Les erreurs courantes des débutants en moto trail (off road) et comment les éviter

En tant que débutant dans le monde de la moto trail, il n’est pas rare de commettre quelques erreurs. Pour passer au niveau supérieur, il faut les comprendre et les corriger : c’est la clé d’un bon pilotage

Cela tombe bien, puisque nous décryptons aujourd’hui les erreurs courantes des pilotes novices en moto trail (et avancés) et nous vous donnons nos meilleurs conseils pour les éviter.

Les erreurs courantes du débutant (mais pas que…)

Choisir une bécane inappropriée et manquer de bons équipements sont les principales erreurs observées dans la pratique de la moto trail.

Rouler avec un custom

moto custom en off road

La première erreur que font beaucoup de débutants en moto trail est de choisir une moto inadaptée : trop puissante, trop lourde, ou encore inadaptée à la pratique du off road… Les faux pas sont nombreux. Pourtant, il faut être très attentif au type de moto choisi.

En choisissant une moto inadaptée, vous risquez de vous retrouver dans une situation dangereuse (certains véhicules ne sont pas du tout adaptés au off road). Ou carrément de rester bloqué dans un chemin.

Pour éviter de commettre cette erreur, il existe des solutions.

Premièrement, avant d’acheter votre moto, renseignez-vous sur les caractéristiques des différents modèles:

  • Roue avant de 21
  • Jante à rayon
  • Garde au sol élevé.

Normalement tous les trails de nos jours sont plutôt bien équipés.

Il faut avant tout prendre le temps de réfléchir, analyser et comparer les modèles avant de se décider. 

N’hésitez pas non plus à essayer plusieurs motos pour être sûr d’acheter celle qui vous convient le mieux. 

Enfin, lorsque l’on débute en moto trail, il vaut mieux se tourner vers une moto accessible aux plus novices (par exemple, la Yamaha Ténéré 700, la Honda XRV 750 Africa Twin, un DR600, une transalp…).

Ces bécanes sont parfaites pour débuter et conviennent encore une fois que vous aurez un niveau plus avancé.

Une meule toute nue

mot trail avec moto dans les chemins

Au même titre que le choix de la bécane, il ne faut pas négliger l’équipement de sa moto ! En effet, chez les novices, les fautes les plus remarquées sont l’absence de pneus inadaptés au TT, de protège-main, de cash-bar, ou encore de sabot moteur. Pourtant, ces éléments sont aussi importants pour votre sécurité que pour préserver la durée de vie de votre moto. Attention aux équipements fournis d’origine du constructeur, ils dépannent pour une ou deux sorties, mais deviennent très vite trop fragiles.

Une moto bien équipée et un entretien suivi favorisent une expérience de la pratique optimale et limitent les risques d’accidents graves.

De même, il faut vérifier régulièrement l’état de votre équipement et le remplacer s’il est usé ou endommagé.

Tips du baroudeur:
Pensez également à resserrer régulièrement vos vis, voire de mettre un coup de Loctite pour de pas les perdre en chemin…
C’est du vécu.

Si vous ne savez pas par où commencer, nous vous conseillons de vous renseigner sur les pneus 50/50, d’installer des protège-mains, cash-bar et sabot moteur. Pour le reste, n’hésitez pas à demander conseil à un concessionnaire, à des groupes sur Facebook ou lisez le blog 🙂 .

Y aller en slip

Avoir une superbe moto bien équipée c’est chouette, mais avez-vous pensé à votre propre équipement ?
Un rapide tour d’horizon de ce qu’il faut avoir (au minimum) avant d’engager les chemins:

  • Casque Adventure ou Casque Cross avec lunette
  • Blouson avec dorsale, épaulette, coudière : niveau 2
  • Pantalon avec protection de hanche : niveau 2
  • Gants homologués qui n’empêchent pas la mobilité de la main et des doigts.
  • Botte renforcée malléole et tibia, voir renforcé à la cheville.

Tu pourras trouver tout ça d’occasion, mais vérifies bien l’état général ou alors en consultant directement notre partenaire Motoblouz.

Les bonnes pratiques du baroudeur

Comme pour tous les motos, la bonne pratique de la moto trail ne concerne pas que l’aspect matériel. Il faut aussi adopter les bons gestes et anticiper les bonnes pratiques à prendre.

Tomber souvent

En premier lieu, il est primordial de se former à la conduite de la moto trail. C’est un véhicule qui a des caractéristiques spécifiques (selle plus haute, pneus TT, etc.) auxquelles il faut savoir s’adapter pour conduire en toute sécurité. Mais surtout, rouler dans les chemins ne s’improvise pas.

Aussi, il faut prendre en compte la règlementation en vigueur pour rouler dans les chemins. Sans cela, vous risquerez de vous retrouver sur des chemins privés, interdits ou pire protégés.

Pour ce faire, nous vous recommandons de suivre des stages de conduite pour apprendre les techniques de bases et de sécurité spécifiques à la moto trail, en école de conduite par exemple ou avec un moniteur. C’est essentiel.

Pour trouver un stage proche de chez vous, rendez-vous sur l’annuaire des pros Adventure Moto.

Si vous êtes un peu ricrac, il y a la superbe chaine YouTube de Tom Barrer avec une série de vidéo pour débuter et les manœuvres de sécurités, à regarder sans modération:

Faire des sorties en groupes

Pour se familiariser au pilotage de motos trails, il est toujours mieux de commencer par des randonnées de groupe encadrées par des pilotes expérimentés.

Cela a plusieurs avantages : en plus de bénéficier d’un encadrement professionnel qui vous apprendra à mieux piloter et maitriser votre moto, vous aurez aussi l’occasion de partager des connaissances et des informations avec d’autres motards. En bref, les randonnées encadrées sont l’occasion de découvrir de beaux chemins tout en améliorant vos compétences et votre expérience sur le terrain.

Pour ce faire, vous pouvez trouver un club de motards qui propose des randonnées encadrées près de chez vous sur l’annuaire des pros Adventure Moto.

Conclusion

Quand on débute en moto trail en off road, il est normal de faire des erreurs, on en fait même après. Le plus souvent, les nouveaux motards peuvent avoir tendance à choisir un véhicule inadapté au trail et à leurs niveaux de conduite, négliger l’importance des équipements sur leur véhicule, ne pas se former à la conduite… ce sont des courantes, qu’il faut néanmoins éviter. Pour cela, nous vous recommandons de :

  • Comparer les modèles de motos, se diriger vers des modèles accessibles aux débutants et les essayer avant l’achat
  • S’assurer que les équipements nécessaires à une conduite sécurisée sont en place
  • Participer à des stages de conduite pour se former au pilotage des motos trails
  • Participer à des randonnées de groupes, encadrées par des motards expérimentés pour accroitre ses compétences de conduite.
Découvrez  Pourquoi se mettre debout sur une moto trail ?

Partager cet article

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour
    Équiper une Transalp avec des pneus mixtes pour faire du tout terrain : illusoire !!!
    Il n’y a qu’à voir le prix d’un flan de carénage….
    Et je ne vous parle même pas des problèmes d’allumage électronique à partir de 40 000 km….et du coup d’entretien moyen mensuel…
    Bref, Transalp revendu pour revenir à une Yamaha 500 XT qui reste toujours réparable, coûte très peu à l’entretien, est beaucoup plus légère qu’un Transalp, qui peut s’aventurer sans pb en TT et qui prend de la valeur avec le temps (revendue 2,5 fois son prix d’achat…)
    Cordialement
    beberlingot

    1. Hello,
      merci pour ton retour d’expérience.

      Bien sûr toutes les bécanes ne sont pas parfaites et certaines vielles (voir neuf) ont des soucis vraiment chiants.. L’idée était surtout de conseiller un débutant pour faire les premiers tours de roue sur un chemin.
      La 500 XT est sympas, mais le moteur ne conviendra pas à tout le monde. De toute façon il n’y a pas de bécane parfaite pour tout le monde, il faut tester, se renseigner et tester encore ☺️.

Découvrez également :